Joseph Bleichner et la manufacture de Saint Louis

 

 

Etude de Joseph Bleichner, vases d'Argental

                                     

Joseph Bleichner, né en 1887, est le fils d’Isidore Bleichner, chef de l’atelier de dessin, dit "la création", dans les années 1920.

Joseph Bleichner est l’un des décorateurs principaux de la cristallerie, nommé à son tour chef de service pour les créations "fantaisie" de Saint-Louis.

En considérant la quantité de modèles produits par celui-ci, on peut tout à fait affirmer qu’il en est le principal décorateur. Il a travaillé pour Saint-Louis de 1903 à 1957, ce qui explique la grande quantité de la production des dessins et décors. 

La différence avec Paul Nicolas (peintre décorateur, chez Gallé d'abord, puis indépendant et travaillant en collaboration avec la cristallerie de Saint Louis), c’est qu’il est décorateur interne à la manufacture, donc qu’il ne peut, selon son contrat, signer les pièces de son propre nom.

 

 

Etude de Joseph Bleichner, vase 1924

 

De plus, Bleichner ne dessine que les modèles et ne participe pas à la réalisation du décor (qu’il a imaginé) sur la pièce même. Paul Nicolas, au contraire, aurait réalisé lui-même quelques décors dans son atelier de gravure chimique. Les décorations de Bleichner sont propriétés de la cristallerie de Saint-Louis.

Sur l’ensemble des documents, planches et pièces étudiés, seuls les dessins et modèles sont signés "JB", donc Joseph Bleichner. Aucune pièce n’est signée de son nom, à la différence de Paul Nicolas. Les vases sont soit signés "d’Argental", soit ils ne sont pas signés, soit seulement gravés en dessous "Cristallerie de Saint-Louis".

Bleichner a réalisé des modèles de vases dans plusieurs styles, en commençant par  le style répondant aux critères de l’Art Nouveau, c’est-à-dire les produits d’Argental, puis dans le style art déco, à partir des années 1930.

Sur l’ensemble des dessins retrouvés vers 1998, dans les anciens ateliers de gravures chimiques, pour ceux de Bleichner, il n’y en a aucun dont le motif représente un paysage ou un animal. Celui-ci s’inspire essentiellement de la flore.

Les modèles sont souvent simplifiés, autant du point de vue de la forme que de la couleur. En effet, le fond et la forme sont souvent composés d’aplats de couleurs, peu de nuances sont visibles. À l’inverse, chez Nicolas et Mercier, la couleur du fond est souvent composée d’un dégradé, et les décorations se posent par-dessus d’un ton presque uni et plus sombre. Sur l’ensemble des pièces d’Argental, les couleurs sont posées en aplats, majoritairement pour les décors floraux, alors que les paysages ont des tons plus nuancés.

Les décors floraux de Joseph Bleichner sont le plus souvent réalisés soit en doublé, soit en trois couches de couleurs plutôt vives et contrastées.

Joseph Bleichner a réalisé une grande partie des modèles pour vaporisateur, et notamment pour la Société des Lampes Berger autour des années 1927 à 1932. Ses modèles pour vaporisateur et Lampes Berger sont essentiellement décorés de fleurs, dans des tons chauds, tel que l’ocre jaune ou le rouge. La plupart sont des doublés, on ne trouve également pas plus de trois couches de couleurs pour ces articles. Et les deux ou trois tons choisis, sont en général très contrastés comme pour ses vases. Les couleurs sont assez vives et lumineuses, à la différence des modèles Nicolas qui sont plus assombris par des bruns par exemple.

 

 Extrait du mémoire de Caroline Masson, 2004, "Saint Louis, une industrie d'art, Les modèles "Fantaisies", 1900-1930".

 

 Modèle Diamant, créé en 1933      Modèle Tommy, créé en 1929